jeudi 15 février 2018

SIMULACRE DE CONCERTATION !


Argenteuil, le 13 février 2018


Chères collègues, chers collègue,

Vous êtes conviés ces derniers temps par la Direction de l’Education à des réunions qui normalement se veulent des réunions de concertation sur la réorganisation des rythmes de travail pour la prochaine année scolaire suite au retour de la semaine de 4 jours d’école !

Vous êtes pourtant nombreux à nous dire que vous avez bien compris que tout est joué d’avance.
Il faut aussi que vous sachiez que nos deux organisations syndicales ont demandé à être reçues par le Directeur de l’Éducation et de l’Enfance.
  • Nous avons demandé dans un premier temps à être intégrés à ces groupes de réflexion. Demande refusée !
  • Nous avons alors demandé à être associés à la méthode de concertation et avoir les informations pour travailler nous aussi en parallèle. Demande refusée.

Conséquence :

  • Des référents par métier sont conviés à des réunions sans leur demander au préalable ni leur donner les moyens de faire une véritable concertation avec TOUS leurs collègues.
  • Aucun document papier permettant aux référents de faire ensuite un retour aux collègues n’est distribué !
  • Quand les référents prennent des notes de ce qui est projeté, l’animatrice de réunion éteint le projecteur !
  • Le nombre de scenarii ne cesse d’évoluer.  Ces derniers sont brièvement présentés sans réelle discussion autour.
  • Afin de s’assurer que l’option choisie par la chef de service soit bien celle qui sera retenue, un chantage sur une suppression des congés est fait ! Ce qui n’existait pas auparavant alors que la semaine de 4 jours étaient déjà en place !

Ce qui reste bien flou :
Comment les décisions vont être prises ? Y aura-t-il un vote ? Si, oui, quelles en seront les modalités ?


Le Directeur de la DEE nous a annoncé dans un mail du 9 janvier 2018 à 10h16 que les concertations se poursuivaient jusqu’à mi-janvier et qu’il reviendrait vers nous fin janvier pour nous communiquer les résultats. A ce jour, toujours pas de nouvelles !!! Quelle est la crainte ? Que les représentants du personnel puissent avoir de bonnes idées auxquelles la DEE n’a pas pensées ?

La DEE et la chef du service enfance en particulier, refusent le dialogue social avec les syndicats !!!

Nous vous tiendrons informés des avancées du dossier.


L'intersyndicale FSU et CGT

mardi 13 février 2018

LE RIFSEEP : L’État s’en mêle, la délibération est illégale !!

Suite à notre demande, l'intersyndicale a été reçue par Madame Martine Clavel, Sous-préfète d'Argenteuil mardi 6 février 2018.

Après examen du dossier "RIFSEEP" (que nous lui avions précédemment transmis) elle nous a confirmé avoir déposé, en date du 18 janvier 2018, une demande de recours gracieux auprès du maire d'Argenteuil.

En effet, la délibération n°2017-153 adoptée en Conseil Municipal le 19 décembre 2017 ne peut en l'état, passer le contrôle de légalité et ce, même après le retrait des critères "congés maternité et paternité" annoncé au Conseil municipal du 26 janvier 2018 et ensuite dans la presse (sans communication officielle à ce jour en direction des agents et des organisations syndicales).

En cause :


- La prime annuelle de présentéisme de 500 euros bruts (Complément Indemnitaire Annuel) est illégale puisqu'elle n'existe pas dans la Fonction Publique d'État : Principe de parité article 2 du décret du 6 septembre 1991. (Vos représentants l’avaient dit lors des réunions préparatoires avec la Direction Générale et le DRH).

- Les critères de "bonne santé" choisis par la collectivité pour son attribution vont à l'encontre de la nature même du Complément Indemnitaire (C.I) : il apprécie l'engagement professionnel et la manière de servir de l'agent et non sa présence sur le lieu de travail qui reste un critère étranger à la manière de servir.

Au jour du rendez-vous, Madame la Sous-préfète n'avait reçu aucun retour de la collectivité sur sa demande de recours gracieux. La non réponse du maire dans un délai de 2 mois (18 mars 2018) vaut refus implicite.

Dans ce cas, Madame le Sous-préfète déposerait alors un recours contentieux auprès du Tribunal Administratif.

Pour rappel, l'intersyndicale est dans la même démarche : notre recours gracieux envoyé au maire le 23 janvier 2018 est à ce jour sans réponse. Sans nouvelle de notre employeur, nous déposerons également un recours contentieux au Tribunal Administratif après le 23 mars.

Si vos représentants étaient davantage respectés, écoutés par les élus et aussi par la Direction Générale, nous n’en serions pas là !

Nous espérons alors, pour la réputation déjà entachée de notre collectivité, que Monsieur le Maire, son administration ainsi que mesdames et messieurs les élu(e)s reconnaissent humblement s'être fourvoyés dans ce projet en l'abandonnant et en acceptant de travailler avec les organisations syndicales à la mise en place d'un RIFSEEP humain, juste et conforme à la loi.

Nous souhaitons toujours que soit appliqué l'article 111 de la loi du 26 janvier 1984 qui permet le maintien de la prime communale en dehors de RIFSEEP, comme nous le demandons depuis que nous avons produit les délibérations qui la légalisent.

mercredi 31 janvier 2018

CGT INFOS JANVIER 2018

FRANC SUCCÈS POUR LA RÉCEPTION DES VŒUX 2018 !



Certains avaient piscine, d’autres un programme à suivre à la télévision et quelques-uns, semble-t-il, indisposés par la gestion « à la schlague »  du personnel que nous subissons depuis bientôt 4 ans, se sont fait porter pâle. Auraient-ils mal compris le nouveau régime indemnitaire ? (vous savez, le +).

Résultat des courses : cette petite fête fut assez confidentielle.

Mais nous ne doutons pas que le surplus de nourriture ait bénéficié aux résidents des foyers des anciens et des maisons de retraite, aux ayants droit des Restos du Cœur ou du Secours Populaire…


PROMOTIONS INTERNES 2018

Session à effet du 1er juillet

Liste des grades et nombre de postes ouverts


Nous vous communiquons le tableau du nombre de postes ouverts à la promotion interne pour l’année 2018.

Pour rappel, le Centre Intercommunal de Gestion de la Grande Couronne de Versailles, gère la carrière des agents de 3 départements : Yvelines, Essonne et Val d’Oise, ce qui représente plus de 1100 communes. Cette session n’a lieu qu’une fois par an.


Attention : il ne faut pas confondre promotion interne et avancement de grade. L’avancement de grade se définit comme le passage d’un grade à un grade supérieur au sein d'un même cadre d’emploi. Les avancements de grade peuvent être examinés tous les mois (à condition que la ville fasse parvenir les dossiers complets au CIG).

Quant à la promotion interne, c’est un changement de catégorie : de la catégorie C à la catégorie B ou de la catégorie B à la catégorie A.



GRADES
Nombre de postes
SANS
examen professionnel
Nombre de postes
AVEC
examen professionnel
Attaché (fonctionnaires de catégorie B)
30
/
Attaché (fonctionnaires de catégorie A)
8
/
Ingénieur
8
Conseiller des activités physiques et sportives
0
/
Conseiller socio-éducatif
1
/
Conservateur du patrimoine
1
/
Conservateur de bibliothèques
1
/
Attaché de conservation du patrimoine
0
/
Bibliothécaire
1
/
Directeur d’établissement d’enseignement artistique de 2ème catégorie
/
1
Professeur d’enseignement artistique de classe normale
/
4
Directeur de police municipale
/
1
Rédacteur (avec et sans examen) et Rédacteur principal de 2ème classe (avec examen)
37
Technicien (sans examen) et Technicien principal de 2ème classe (avec examen)
22
Éducateur des activités physiques et sportives (avec examen) et Éducateur des activités physiques et sportives principal de 2ème classe (avec examen)
/
8
Assistant de conservation du patrimoine et des bibliothèques (sans examen) et Assistant de conservation du patrimoine et des bibliothèques principal de 2ème classe (avec examen)
8
Animateur (sans examen) et Animateur principal de 2ème classe (avec examen)
11
Chef de service de police municipale (sans examen) et Chef de service de police municipale (avec examen)
2
Agent de maîtrise (sans examen)
*
/
Agent de maîtrise (avec examen)
/
37

/ : Voie d’accès non prévue pour ce grade.
* : tous les fonctionnaires proposés et promouvables peuvent être inscrits sur la liste d’aptitude.

LE 6 DÉCEMBRE 2018 NOUS ÉLIRONS NOS REPRÉSENTANTS AUX ORGANISMES PARITAIRES (C.A.P. et C.T.)



Vous allez élire vos représentants au Comité Technique. En C.T., sont abordées les questions liées à nos droits collectifs :
  • organisation et fonctionnement des services,
  • organisation relative aux effectifs, emplois et compétences,
  • aide à la protection sociale complémentaire (mutuelle),
  • bilan social,
  • détermination des ratios des promouvables pour les avancements de grade (ce qui ne se fait pas à Argenteuil),
  • formation, insertion et égalité professionnelles,
  • régime indemnitaire…

Des élus CGT à vos côtés en C.A.P. (les C.A.P. se tenant au C.I.G. de Versailles).
À partir de vos revendications et de votre situation, ils interviennent en C.A.P. pour :
  • vos déroulements de carrière,
  • le respect de vos garanties statutaires,
  • davantage de libertés syndicales et de démocratie sociale dans les services publics territoriaux.


Voter C.G.T. c’est se donner les moyens de défendre les droits et les intérêts de tous les salariés, de gagner sur nos revendications, de mieux intervenir dans les choix pour un meilleur service public.

mardi 30 janvier 2018

TOUS EN GRÈVE MARDI 6 FÉVRIER

Chers(es) collègues, les syndicats CGT et SNUTER-FSU des Territoriaux d’Argenteuil ont déposé un préavis de grève pour mardi 06 février 2018 concernant tout le personnel de la DEE (ASEL/ASTEM/Gardiens).
Nous réclamons :
  • Le repositionnement d’une ATSEM par classe,
  • Le retour aux 36 heures pour de meilleures conditions de travail.
  • Des procédures de congés simplifiés et équitables pour tout le personnel de la DEE.
  • Le recrutement de personnel pour palier au manque d’effectif.
  • Un véritable plan de formations professionnelles.
  • Le respect des procédures de l’entretien professionnel.
  • Un respect de la hiérarchie envers les agents des écoles et les animateurs des centres de loisirs.
  • Une dé-précarisation du personnel des écoles (ATSEM, agents de restauration, gardiens, personnels d’animation) pour continuer la professionnalisation de leur métier.
  • Une plus grande stabilité des équipes (ATSEM, animation, agents de restauration) d’année en année pour faciliter le travail transversal sur un plus long terme. Et donc la fin de « la valse » des rentrées scolaires.
  • La révision de la méthode de concertation pour la mise en place des nouveaux rythmes scolaires.
Ce mouvement de grève vient en parallèle de celui des enseignants du primaire et du secondaire le même jour et qui dénoncent également de mauvaises conditions de travail et d’accueil des élèves.

Soyons mobilisés ensemble le mardi 6 février !
Rendez-vous à 11h devant l’Hôtel de ville !


La CGT et le SNUTER-FSU des territoriaux d’Argenteuil.

vendredi 12 janvier 2018

Heure d'information syndicale du personnel des écoles

Heure d'information syndicale du personnel des écoles


Jeudi 18 janvier 2018
de 9h00 à 10h00
ou
de 14h00 à 15h00



Venez nombreux à l’une ou à l’autre assemblée générale

(De droit pour tous dans la continuité du service public)

Salle des fêtes JEAN VILAR
Salle Pierre DUX


mercredi 10 janvier 2018

Vœux

Chers(es) collègues,
 
Vous avez été destinataires, comme nous, de la "chaleureuse" invitation de notre employeur pour la présentation de ses vœux au personnel.
 
"Argenteuil dans l'air du temps", nous  dit-il !
 
Ces derniers mois, l'air de notre belle cité argenteuillaise nous a semblé lourd et pollué pour les agents de la collectivité que nous sommes.
 
Cette invitation est accompagnée de "conditions d'accès" d'une rare convivialité :
 
- filtrage,
- fouille des sacs, 
- présentation d'un justificatif avec photo,
- possibilité de se voir refuser l'entrée,
- interdit aux moins de 18 ans.
 
Nous sommes conscients que, certes des mesures de sécurité doivent être prises, mais il s'agit là d'un moment festif et non  de se rendre au parloir de la prison de la santé !!!
 
Ce doux billet, reçu avant Noël, signé de "la" directeur (sans" rice")  général (sans e) des services et au demeurant Sous-préfet (toujours sans e) fait l'impasse sur une règle élémentaire en cette période de l'année : "Je (elle ou il ?) vous souhaite de bonnes fêtes de fin d'année et surtout la santé (humour) ".
 
Devant tant de convivialité, l'intersyndicale n'assistera pas au discours du Maire et de son administration vendredi 12 janvier et vous appelle à faire de même.
 
Profitez de ce temps pour vous pomponner et allez guincher ensuite !
 
Très bonne année à toutes et à tous.
 
 
L'intersyndicale
 
FSU - CFDT - CGT